Histoires enfantines • Peter Bischel

ati01

 

Histoires enfantines Récits suisses de Peter Bichsel Illustrations de Ruppert et Mulot 978-2-37100-0018 128 pages – collection calque – 15€

 
 

« Je me demande si cela vaut vraiment la peine de le décrire, car il ne se distingue guère d’un tas d’autres hommes. » Un homme décide de tout oublier ; un autre fait le tour du monde pour vérifier que la terre est ronde ; un troisième croit avoir inventé l’Amérique ; un quatrième décide d’intervertir le nom de tous les objets qui l’entourent ; un autre fait l’expérience du temps dans un indicateur des chemins de fer… Ces contes sont un voyage dans les mots, où le héros, enfant ou innocent, nous prend par la main pour partager des questions banales aux conséquences extraordinaires. Entre génie enfantin et refus des vérités établies, les personnages de ces histoires sont aussi des pionniers qui déjouent les évidences pour mieux réinventer le monde. « Les choses les plus simples sont les plus difficiles » se dit le héros ; et les histoires les plus simples, celles qui restent le plus longtemps à l’esprit, conclut le lecteur. L’humour de Peter Bichsel sert un messages simple et universel. En sept fables d’un style faussement naïf, ce maître de la forme brève et de l’aphorisme fait tituber nos certitudes sur le monde. Entre Borges et Tardieu, Frisch et Michaux, un théâtre de marionnettes destiné à combler les enfants petits et grands.

Né en 1935 à Lucerne, mais grandi dans le nord de la Suisse à Olten, Peter Bichsel fut instituteur, puis conseiller politique, avant de donner des chroniques dans les journaux et des cours d’écriture dans des universités américaines. Histoires enfantines, qu’il a improvisé et composé à haute voix dans des cafés, et dont il a donné plusieurs enregistrements, a été traduit dans le monde entier et souvent adapté au théâtre. Deux autres succès à la prose transparente et à la poésie dépouillée sont parus en France : le laitier et Le Saisons (Gallimard). La légende dit qu’il a juré de ne jamais mettre les pieds à Paris.