◉ Prix Nocturne 2013

Marcel Arnac, 83 cm d’aventure
(Georges-Anquetil, 1925)

Gustavo Bossert, Les Domestiques
(Losada, 2001 ; Actes Sud, trad. André Gabastou, 2001)

Max Blecher, Aventures dans l’irréalité immédiate
(1935 ; Maurice Nadeau, trad. Marianne Sora, 1972)

Mohammed Khaïr-Eddine, Une vie, un rêve, un peuple toujours errants
(Seuil, 1978)

Alexandre Lernet-Holonia, Mars en bélier
(Fischer, 1941 ; Christian Bourgois, trad. Jean-Jacques Pollet, 1990)

Loys Masson, Les Sexes foudroyés
(Robert Laffont, 1958)

Jean-Louis Vichniac, La Part des choses
(Julliard, 1962)

Les conjurés ont décerné le prix Nocturne à Aventures dans l’irréalité immédiate de Max Blecher.

couve-maxBlecher

En deuxième position venaient les Sexes foudroyés de Loys Masson.

Ont également obtenu des voix :
- les 83 cm d’aventure de Marcel Arnac
- Les Domestiques de Gustavo Bossaert
- et une voix pour La Part des choses de Jean-Louis Vichniac.

François Angelier, apôtre des mauvais Genres à France Culture et au Monde littéraire.

Lucie Eple, poisson pilote de Libfly, réseau social du Livre, ange gardien des éditeurs indépendants d’ici et d’ailleurs

Anne van der Linden, peintre, dessinatrice de chair et de feu, co-fondatrice de la revue Freak Wave

Matteo Cavanna, libraire éclectique et œcuménique de la librairie de Paris

Xavier Person, poète, homme-livre en Île-de-France

Lilas Seewald, éditrice du tonnerre, de Stéphane Michaka et d’Eric Miles Williamson entre autres, co-fondatrice de La Diseuse

Philippe Vasset, écrivain, conjuré et explorateur, des zones blanches en général, des romans populaires en particulier

2006 : Gog, de Giovanni Papini, trad. René Patris, rééd. Attila 2007

2007 : Noces rouges, de Ramon Sender, trad. Raymond Lantier, rééd. Attila en cours

2008 : Le Coq rouge, de Miodrag Bulatovic, trad. Edouard Boeglin

2009 : Spiridon le muet, d’André Laurie

2010 : Cirenaica, d’Ermanno Cavazzoni, inédit en français

2011 : Les Cobayes, de Ludvik Vaculik, trad. Alex Bojar et Pierre Schumann-Aurycourt, rééd. Attila 2012

2012 : La Nuit aveuglante, d’André de Richaud, rééd. Tusitala 2014

 

Et quelques-uns de nos favoris réédités

Neige, d’Anna Kavan (2005), chez Cambourakis

Harengs frits au sang (2005), La Marraine du sel (2005) et L’œil du purgatoire (2007) à L’Arbre vengeur

Marthe et l’enragé (2008), chez Labor

Le Centaure dans le jardin (2008), chez Folies d’encre

Les Soldats de la Mer (2011), chez Dystopia

Le Voyage imaginaire (2011), chez Attila

Affiche prix nocturne-A3-même sens